Association belgo-luxembourgeoise des producteurs et des distributeurs de cosmétiques, détergents, produits d'entretien, colles et mastics, biocides et aérosols

Vous êtes ici:

Position de DETIC sur les adhésifs et la recyclabilité

 

Les membres de DETIC soutiennent la nécessité de l’écoconception pour encourager les solutions de réutilisation et de recyclage en fin de vie des produits et composants électroniques. Les objectifs de réduction des déchets et de circularité complète de l’économie vont au-delà de ce que les acteurs économiques peuvent réaliser seuls.

La proposition de valeur des adhésifs et des mastics fait partie intégrante de nombreuses chaînes de valeur mondiales. Nos technologies rendent possibles les avantages de durabilité des biens de nouvelle génération. Nous souhaitons mieux expliquer aux industries du recyclage les performances des adhésifs et des mastics en fin de vie.

Les adhésifs constituent une solution de fixation exceptionnelle et polyvalente. L’utilisation de solutions de collage appropriées pour faciliter la réparation et le recyclage doit être correctement planifiée et conçue pendant la phase de conception d’un produit. Les solutions adhésives n’entravent pas le recyclage grâce à des innovations qui permettent un « décollement sur commande », assurant ainsi une séparation facile des composants collés en vue de la réparation ou du recyclage. Il est possible de fournir des produits adhésifs et d’étanchéité capables de se décoller sur demande, grâce à l’irradiation électromagnétique ou UV qui se concentre sur la ligne de collage et n’est pas destructive pour les pièces assemblées. D’autres solutions de décollement font appel à des techniques chimiques, thermiques ou mécaniques.

L’utilisation d’adhésifs comme technologie d’assemblage permet d’étendre la durée de vie des produits et des composants, en offrant une durabilité accrue tout en assurant l’étanchéité. Les adhésifs présentent de nombreux avantages dans les processus de fabrication, comme l’efficacité énergétique et matérielle. Pour les objectifs climatiques du Green Deal européen, il y a lieu de prendre en compte le cycle de vie complet d’un produit. Les conceptions modernes de dispositifs minces et sans soudure ne sont réalisables qu’à l’aide de solutions adhésives structurelles.

Les joints collés peuvent être séparés en raison de leurs propriétés thermiques et les matériaux séparés sont généralement réutilisables.

Bien que le « collage à l’aide d’adhésifs » soit techniquement classé comme une technologie d’assemblage « non détachable », cette technologie d’assemblage ne constitue pas un obstacle fondamental au recyclage. La technologie du collage ne représente pas un obstacle fondamental au recyclage lorsqu’elle est utilisée correctement. Les matières premières secondaires recyclées réduisent la dépendance de l’UE vis-à-vis des matières premières primaires. L’utilisation de ces matières premières secondaires répond à l’idée de base d’une économie circulaire et peut conduire à une diminution des coûts des matières premières dans l’UE.

Adhésion et collage constituent un domaine de recherche très actif, tant pour les universitaires que pour l’industrie. Comme indiqué dans le présent document, au cours des dernières décennies, des progrès significatifs ont été réalisés dans ce domaine et plus particulièrement dans celui des systèmes de décollement sur commande. Ce type d’adhésifs reste une technologie attrayante et répond aux exigences des utilisateurs car il offre à la fois des facilités de montage et de démontage aisées. Le champ d’application de ces systèmes n’est pas particulièrement limité et ils peuvent être utilisés dans différents domaines allant de l’électronique à la construction, en passant par l’industrie et même les dispositifs médicaux. Alors que la chaleur et la lumière ont été les moyens les plus populaires pour induire des changements d’adhésion dans les systèmes réversables, de nouvelles solutions chimiques ont été proposées qui offrent le potentiel de surmonter les limitations inhérentes en termes d’accessibilité et/ou de transparence généralement rencontrées par les systèmes de décollage à l’aide de chaleur et/ou de lumière. De nouveaux développements pourraient conduire à généralisation de cette technologie et avoir un impact, par exemple, sur les processus de désassemblage ou la gestion de la fin de vie des produits.